L’art des pâtes

congerdesign / Pixabay

L’art des pâtes

 

Les pâtes, un plat trop souvent négligé

A l’italienne, sans gluten ou avec de la couenne, les pâtes sont un aliment central de notre alimentation. Trop souvent négligées, les manger avec un filet d’huile d’olive ou du beurre salé représente à mes yeux un sacrilège. Alors certes, les pâtes au beurres sont utiles et pratiques lorsque notre budget est limité, ou bien lorsque notre temps est limité. Mais cuisiner des pâtes représente bien plus qu’un simple moyen de se nourrir, il faut connaître la pâte, l’apprivoiser, lui préparer le meilleur accompagnement afin de la déguster pour le plus grand des plaisirs. Cuisiner la pâte n’est pas une tâche aisée, prenez garde malandrins partisans du moindre effort, et découvrez l’art de la cuisine patolistique. Oui je fais des néologismes en prime.

La cuisson des pâtes

Fanatiques des coquillettes, adorateur de pène, ou obsédés de spaghettis, ne prenez pas la cuisson des pâtes pour un exercice simple. Alors oui, le mode de cuisson le plus courant est de porter une casserole à ébullition, de rajouter un filet d’huile d’olive dans l’eau, de faire un émulsion et de disposer les pâtes dans la casserole, en respectant le temps de cuisson des aliments. Mais de nombreuses règles sont à respecter. En effet, ne cassez jamais vos spaghettis. Non, ces pâtes sont faites ainsi, pour s’enrouler autour de la fourchette en temps voulu, à l’aide d’une cuillère à soupe. Prenez donc la contenance que vous voulez, formez un rond dans votre main avec les spaghettis pas encore cuites, puis disposez les au centre de la casserole. Laissez les tomber et s’éparpiller sur les bords du récipient comme des mikados. Attendez deux trois minutes, puis enfoncez les totalement dans l’eau bouillante pour former un rond. La cuisson des spaghettis se doit d’être Al Dente, c’est à dire que les pâtes doivent rester un minimum croquante lorsqu’elles sortent de la casserole. En effet, les pâtes boivent la crème fraîche ou le beurre que vous mettez dedans, et ramollissent donc. Une cuisson al dente permet d’optimiser la texture des pâtes.

Pour, les autres pâtes, la cuisson est similaire, et pour une sauce, faites revenir le tout dans une poële. Le conseil du chef : ajoutez toujours un fond d’huile avec du paprika et poivre noir. Ces épices ne vont pas altérer le goût, mais juste raviver celui des aliments déjà présent.

Les coquillettes offrent un autre possibilité de cuisson, c’est la cuisson en risotto. Dans une poêle, disposez un fond d’huile d’olive (encore une fois), de beurre et de crème fraîche. Faites chauffer la sauce à feu doux. Ensuite, versez les coquillettes et mélangez le tout pendant 3 minutes. Laissez ensuite reposer pendant encore 5 minutes, en prenant garde à ce que les pâtes ne se fixent pas sur votre poêle. Faites cuire des lardons et des échalotes préalablement émincées séparément, puis mélangez le tout. Vous voilà maintenant en possession d’un risotto de coquillettes assaisonnées. Ajoutez une touche de poivre noir et d’origan pour un goût plus exotique.

Vous en savez maintenant un peu plus sur l’art des pâtes, aliment trop souvent relégué au second plan.

A propos de Pierre 15 Articles
Bonjour ! Je m'appelle Pierre et je suis passionnée par le monde de la presse et l'actualité. Je poste des articles sur des tas de sujet alors je vous souhaite une bonne lecture !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*